Préparez l’Etape du Tour, octobre 2017

Une fois par mois nous nous retrouverons pour préparer ensemble la fameuse cyclosportive du Tour de France ! Ce fil rouge sera aussi l’occasion d’aborder des points importants de l’entraînement en cyclisme et ce peu importe l’objectif visé. Dans ce premier article nous décryptons le parcours de cette nouvelle édition pour cibler les qualités à développer en vue de votre préparation.

Mais avant tout…

Avant de parler préparation et de rentrer dans le cœur de ce billet, nous sommes obligés de parler logistique. En effet, cette étape est essentielle dans la réussite de votre projet. Évidemment, l’inscription doit être validée le plus tôt possible. Un hébergement proche du départ doit être aussi réservé et vous devez connaître rapidement votre moyen de transport pour revenir après l’arrivée (à noter que le départ et l’arrivée sont séparés d’une trentaine de kilomètres). Bien sûr, l’organisateur propose différents services qui pourraient vous faciliter grandement la vie.

Analyse du parcours, pourquoi ?

Et maintenant, place au sportif ! Lorsque l’on désire performer sur une épreuve, il est primordial de bien décrypter ses caractéristiques pour aborder efficacement son entraînement et définir judicieusement ses objectifs. Par exemple on ne pourra pas viser le même résultat, suivant ses caractéristiques propres, si l’épreuve se déroule en haute montagne ou sur un parcours plus accessible.

Analyse globale de l’épreuve

Détails des cols

1/Col de la Croix Fry

2/Montée des Glières

3/Col de Romme

4/Col de la Colombière

On peut donc qualifier le parcours de cette édition comme étant difficile. Mais avec du matériel adapté, une préparation sérieuse et une gestion prudente le jour J, n’importe qui est capable de boucler cet itinéraire dans de bonnes conditions. C’est important d’avoir cela à l’esprit pour aborder sereinement l’évènement sans se mettre de barrières psychologiques inutiles.

Qualités à développer

On peut en conclure, que pour réussir votre étape du tour, il vous faudra travailler sur :

Quel matériel

Niveau matériel, votre équipement devra être fiable, plutôt léger (dans la limite du raisonnable et sans remettre en question la fiabilité), confortable sur la durée (tellement important sur ce type d’épreuve), maniable et muni des développements adéquates pour passer les pentes les plus sévères à une cadence raisonnable.

Perspectives

Le parcours est maintenant connu et il en va de même pour la date de l’épreuve. Certains grands axes de travail ont déjà été esquissés et nous avons maintenant plusieurs mois pour explorer en détails les facteurs qui vont rendront performant le jour J et pour mettre en place un entraînement efficace.

Dans le prochain article nous parlerons de la coupure et nous poserons certains fondamentaux de la préparation à venir.

C’est parti 😉

Braquet Libre/Redoane Hammouti - 2017